E-SPACE³ Les armoires de mélamine, d’hier à aujourd’hui

Les armoires de mélamine, d’hier à aujourd’hui

Partagez

C’est encore aujourd’hui un réflexe commun d’associer la mélamine avec les armoires jaunies des maisons des années 80, et le revêtement qui décollait petit à petit du côté des portes. Heureusement, la mélamine n’est plus ce qu’elle était. Découvrez ce qui fait désormais de ce matériau un produit de choix !

Qu’est-ce que la mélamine ?

Une porte d’armoire en mélamine est constituée d’une feuille de couleur imprégnée d’une couche de protection appelée résine, qui est collée à un panneau de particules de bois. On revêtit ensuite les faces étroites des portes, communément appelées bandes de chant.

La mélamine des années 80

Les armoires de mélamine étaient très populaires dans les années 80, notamment en raison de leur prix abordable. Considérées comme étant assez bas de gamme, elles offraient un choix de couleurs et de finis très limité, et une faible résistance à la chaleur et à l’humidité. Les méthodes utilisées autrefois pour fixer les bandes de chant au mobilier en mélamine contribuaient considérablement à la fragilité du produit. Il n’était pas rare de voir le revêtement du côté d’une porte se décoller après quelque temps au-dessus de la bouilloire ou du grille-pain.

La mélamine d’aujourd’hui

© Design : FJORD intérieurs.

Les procédés de fabrication ont beaucoup évolué et l’époque où les bandes de chant décollaient est révolue. De nos jours, on retrouve différentes qualités sur le marché, la mélamine haut de gamme étant communément appelée laminé. Les méthodes de fabrication à la fine pointe de la technologie permettent désormais la conception d’un produit beaucoup plus résistant, et l’offre d’un vaste éventail de couleurs et de textures.

Certains fabricants emploient une technique de fusion des bandes de chant à la chaleur, combinée à l’utilisation d’une colle hautement performante, de sorte que le revêtement des portes résiste davantage au passage des années.

Les avantages :

  • Le coût est abordable.
  • Un vaste choix de finis, de couleurs et de textures est disponible.
  • Certains finis imitent avec réalisme divers placages de bois naturels.

Les inconvénients :

  • Certains finis laissent paraître plus facilement les traces de doigts.
  • Les modèles de porte disponibles sont plus limités.
  • Les possibilités sont plus restreintes pour la création de pièces architecturales servant à compléter une cuisine. Par exemple, les hottes ornementales ou les pièces en courbes ne peuvent être fabriquées en mélamine.

Le laminé européen

Certains manufacturiers offrent également une gamme de laminés provenant d’Europe. Les normes de construction européennes exigent des panneaux d’une épaisseur supérieure (¾ po) aux normes américaines (5/8 po) pour la construction des meubles. Certains manufacturiers se différencient dans le marché nord-américain en se soumettant aux normes européennes, qui permettent la construction de structures plus résistantes.

Le laminé est sans aucun doute un choix judicieux pour vos espaces de vie ! Pour en savoir plus sur les options de matériaux d’armoires, c’est par ici.

200, rue des Fabricants,
St-Anaclet, QC,
G0K 1H0, Canada

1 866 623-6686 info@miralis.com