E-SPACE³ Budget pour une nouvelle cuisine : la règle du 15%

Budget pour une nouvelle cuisine : la règle du 15%

Partagez

L’une des premières questions à se poser lorsqu’on pense rénover sa cuisine, c’est évidemment combien d’argent on doit prévoir. La règle du 15% permet d’établir un budget de base qui déterminera l’ampleur de votre projet. Découvrez comment faire le calcul !

La règle du 15% représente en fait 15% de la valeur totale de votre résidence. Par exemple, une nouvelle cuisine dans une maison de 300 000 $ devrait alors valoir environ 45 000 $, y compris l’achat de nouveaux électroménagers.

Tout dépendant de l’utilisation que vous comptez faire de votre cuisine, ce pourcentage peut être ajusté légèrement à la hausse ou à la baisse. Par exemple, s’il s’agit d’une nouvelle cuisine pour votre résidence secondaire, ou d’une résidence que vous prévoyez vendre dans la prochaine année, on pourrait vouloir modérer un peu l’investissement.

Pourquoi 15% ?

On associe souvent la rénovation d’un espace avec la prise de valeur de sa propriété. L’investissement doit être suffisant pour permettre à la propriété de gagner en valeur, et juste assez élevé pour obtenir un retour intéressant. Par exemple, un investissement de 5 000$ dans une nouvelle cuisine d’une maison qui en vaut 300 000 $ pourrait avoir une incidence négative considérable sur la valeur de la propriété.

Un ratio de 15% permet de se fixer une base de départ avec laquelle on pourra manœuvrer, qui se peaufinera au moment d’évaluer clairement les besoins et de faire la sélection des matériaux.

Ça peut toutefois vous sembler un gros montant. Gardez en tête que vous pouvez adapter votre cuisine en faisant certains choix intelligents pour réduire la facture. Par exemple, vous pourriez choisir un dosseret ou une céramique moins dispendieuse, et conserver vos électroménagers actuels.

Les 3 éléments clés qui influencent le budget

1. La superficie de la cuisine

La dimension d’une cuisine influence le coût de manière considérable. Une très petite cuisine pourrait permettre à son utilisateur d’attribuer un budget plus grand dans la sélection de matériaux haut de gamme, alors qu’une très grande cuisine pourrait vous demander de faire des concessions. En général, la taille d’une cuisine est assez représentative de la valeur et de l’architecture d’une propriété.

2. Le choix des matériaux

Deux cuisines de dimensions semblables peuvent avoir un look très similaire, mais un budget complètement différent. Tout est dans le choix des matériaux.

Les armoires de cuisine, par exemple, possèdent à elles seules un vaste éventail de prix et de qualités. On peut penser à la mélamine, qui est plus abordable que le bois massif, la laque ou les produits de haute ingénierie. Il en est de même pour les comptoirs ! Les pierres naturelles comme le marbre ou le granite seront plus dispendieuses que les comptoirs en stratifié.

Outre les armoires et les comptoirs, on doit aussi tenir compte du choix du dosseret et du couvre-plancher dans l’évaluation du budget.

3. La prise en compte des besoins

Certains besoins précis pourraient finalement impacter les économies nécessaires à la réalisation de votre projet.

Voulez-vous conserver ou changer vos électroménagers actuels ? Vous hésitez entre un four encastré et une plaque de cuisson indépendante, ou plutôt une cuisinière ? Quels réfrigérateurs choisir ? Les prix varieront d’un modèle à l’autre, et vos choix impacteront le budget final de votre projet.

De plus, l’espace de rangement requis et la quincaillerie pour faciliter l’organisation dans votre cuisine seront également à considérer.

Faites le calcul !

 

Vous avez une meilleure idée de votre budget ? C’est maintenant le temps d’identifier clairement vos besoins !

200, rue des Fabricants,
St-Anaclet, QC,
G0K 1H0, Canada

1 866 623-6686 info@miralis.com