E-SPACE³ Plan de cuisine : les 5 configurations clés

Plan de cuisine : les 5 configurations clés

Partagez

Le moment est venu de changer le plan de votre cuisine ? Quel beau projet! Mais quelle configuration s’adapte le mieux à votre espace et répond à vos besoins parmi toutes les possibilités ? Voici les 5 configurations principales de cuisine et leurs caractéristiques, pour vous aider à faire un choix éclairé.

La configuration d’une cuisine est avant tout influencée par l’architecture de votre résidence et l’espace disponible. Certains changements peuvent tout de même y être apportés, mais ils exigeront au préalable un examen consciencieux des lieux, ainsi que de vos habitudes de vie, de vos attentes et de vos besoins.

Cuisine en L, en U, en I ? Un îlot ? Jetons un coup d’œil aux différentes possibilités d’aménagement.

1. Le L : le grand classique

La cuisine en L s’appuie sur deux murs, formant un angle droit. Pouvant s’adapter à tous types d’espaces – petits, carrés, rectangulaires – pas surprenant que ce soit la configuration la plus populaire.  Ce type de cuisine permet des déplacements courts et efficaces entre les différentes zones, du four jusqu’au frigo, puis à l’évier. Pour augmenter la surface de travail, on peut y ajouter un petit îlot incluant une table à diner intégrée.

2. Le U : ultra-efficace

En forme de U, cette cuisine est aménagée sur trois murs, offrant ainsi une grande liberté de mouvement et beaucoup d’efficacité : tout est à portée de main. C’est le plan parfait pour optimiser l’espace disponible dans les pièces carrées de petite ou moyenne dimension. Ce type de configuration offre en prime de belles options de rangement. Un conseil ? Dans les angles, oubliez les armoires à tablettes et optez pour un système de rangement pivotant.

3. Le G : le cocon

La cuisine en forme de G est un peu comme celle en U, mais avec une 4e face appelée retour. Ce « retour » est souvent un coin repas ou un simple plan de travail additionnel facilitant la préparation des aliments.  Ce plan est tout à fait indiqué pour les plus grands espaces rectangulaires permettant d’ouvrir la cuisine sur l’espace de vie (salon/salle à manger). Il délimite parfaitement la vocation des lieux tout en restant ouvert sur le reste.

4. Le I : la simplicité

Cette cuisine tient sur un seul mur. C’est le plan parfait pour les espaces restreints et les petits appartements. L’avantage ? On sait exactement où sont les choses au premier coup d’œil. La preuve qu’on peut à la fois jouer de simplicité et d’efficacité.

5. Le double I : le labo

Cette cuisine de type laboratoire s’installe sur deux murs parallèles. Limitant les allées et venues, ce plan permet l’installation d’un plus grand espace de travail, de plus de rangement et d’appareils, comparativement à la cuisine en I. Cette configuration est adaptée aux pièces formées de corridors plus larges d’environ 8 pieds.

L’îlot : convivial et pratique !

L’ajout d’un îlot a plusieurs avantages dont celui d’être rassembleur. Selon l’usage qu’on veut en faire, l’îlot permet d’augmenter la surface de travail et d’y intégrer certains électroménagers comme la plaque de cuisson et le micro-ondes. L’îlot pourrait tout aussi bien accueillir l’évier et le lave-vaisselle.

Tout est toujours une question d’espaces et de choix. Besoin d’aide ? Le designer-cuisiniste est un expert en la matière.

200, rue des Fabricants,
St-Anaclet, QC,
G0K 1H0, Canada

1 866 623-6686 info@miralis.com